Le maintien des services de proximité
Lors du Conseil de quartier de juin dernier, de nombreuses voix s’étaient élevées à propos de la disparition annoncée de services de proximité (bureaux de poste du 203, rue Louis Barthou et de la Chartreuse de Lussy, 10 avenue Bel-Air). Ces fermetures se sont malheureusement concrétisées. D’autres fermetures, comme celle, prévue des guichets de vente de la gare de Caudéran-Mérignac n’augurent rien de bon pour l’avenir de Caudéran.
Nous demandons instamment à nos élus de peser de tout leur poids pour stopper ce phénomène incompréhensible dans un quartier qui se déclare en développement. Des solutions existent pour imposer aux promoteurs la création de locaux multi-services de proximité et certaines villes les appliquent. Pourquoi pas à Caudéran ?
La place de la voiture à Caudéran
Nous sommes désolés de constater que des solutions aient été oubliées dans le cadre d’opérations réalisées sur des terrains maîtrisés par la collectivité : l’ilot Carton en lieu et place des hangars de l’ancienne ligne de tramway vers St Médard. L’investissement foncier ayant été réalisé il y a plusieurs années, nous avions proposé qu’ils restent affectés aux aménagements favorisant le transfert modal des déplacements passant par Caudéran, comme des parkings de rabattement. Mais la ville ou la métropole n’ont pas résisté à la tentation d’encaisser le bénéfice de la spéculation immobilière.
Lors du dernier conseil de quartier du début décembre, le stationnement payant a été au centre des débats Il constitue un vrai problème, comme l’ont souligné plusieurs intervenants. Face à l’augmentation sensible du nombre de voitures par foyer, le stationnement payant ne peut être, cependant, qu’une solution transitoire. Aujourd’hui, Caudéran, situé à la première couronne périphérique de l’agglomération, est touché par le manque de places qui était, jusqu’à ces dernières décennies, l’apanage du centre-ville. Bordeaux Métropole serre toujours les freins pour d’évidentes raisons budgétaires. Mais il faudra bien inventer des solutions pour créer des parkings bien conçus et faciles d’accès. Toutes les solutions de gestion et de rentabilisation ont elles, vraiment, été recherchées ?
L'état de la voirie et la sécurité des itinéraires cycles et piétons
Le comité de quartier a engagé un recensement de l'état de la voirie, des trottoirs et des itinéraires cycles et piétons. Travail de longue haleine qui ne va pas se faire en un jour. Nous comptons pouvoir le mettre à disposition des services de la ville et de la métropole de façon à mieux faire apparaître les priorités... que nous ne percevons pas dans les programmes annuels…
La ville-jardin : Où en est-on, Qu'en reste-t-il ?
Ce concept séduisant devait se retrouver dans le nouveau PLU (Plan Local d'Urbanisme). Les Caudéranais avaient compris, lors de la présentation de la « Ville-Jardin » que les erreurs du passé ne se reproduiraient plus comme par exemple les 6, 8, 10 ou 12 étages que l’on trouve avenue De Lattre de Tassigny, avenue de Verdun ou rue Michelet. Rassurés, ils ont vu pousser, ici et là, de petites résidences R+3 ou R+4,… Mais les vieux démons ont la vie dure et comme actuellement des bâtiments R+6 sont prévus, (par exemple rue Pasteur au contact de villas R+1), alors que les transports en commun ne sont pas au niveau, les Caudéranais ont l'impression d'assister à une densification déraisonnable.
Alors, quel avenir pour Caudéran ?