Avant l'échéance électorale demars 2020, parler des transports en commun revient sur le devant de l'actualité. Les Caudéranaises et Caudéranais, oubliés par le tramway, ne sont pas satisfaits des conditions de service qui leur sont proposées :

  • Dans l'attente d'un BHNS ont l'horizon est sans cesse repoussé, suite aux imperfections du dossier initial établi par Bordeaux Métropole, Caudéran reste à la traine pour ses liaisons avec le centre-ville de Bordeaux. Pourtant, la vitesse et la fréquence de ce mode de transports en site protégé seraient comparables à celles d'un tramway.
  • Dans l'attente d'une liane 16 et de transversales régulières et fiables

Pour analyser la situation de Caudéran, deux nouveaux dossiers sous la rubrique : Caudéran et la Métropole - dossier : CAUDERAN 20 26 résumé et CAUDERAN 20 26 faits et chiffres
Ils mettent en cause les affirmations du nouveau Président de Bordeaux Méteopole, estimant que la desserte des transports en commun à Caudéran est considérée comme "dense" et ils alertent sur le très grand risque d'enclavement de ce quartier dont le noyau de population stable tend à diminuer pour laisser place à un noyau beaucoup plus mobile et donc, instable.
Caudéran et la Métrople ne font pas bon ménage. Ce quartier a été régulièrement oublié des grands projets de rénovation de l'agglomération bordelaise.
Heureusement, à force d'insister, nous obtenons de petites avancées :
- Pour la liane 16, une nouvelle fois modifiée début novembre 2019 avec un très long trajet vers Bouliac, la qualité de service et les retards étaient devenus insoutenables. Dès lundi 8 décembre, deux bus complémentaires seront ajoutés chaque jour à ce service et une rotation moindstendue pour les chauffeurs seront mis en place. Il restera à vérifier l'efficacité de ces mesures.
- les fréquences de la transversale 33 seront portées de 30 à 20 minutes à partir du 14 décembre.
Ce qui répond à nos principales demandes.
- A plus long terme, un progrès est également annoncé sur les futures liaisons RER métropolitain ; une halte serait en correspondance avec le futur BHNS sur l'avenue De Lattere de Tassigny (engagée en 2020) et les services de la Métropole vont s'efforcer d'améliorer la desserte de la gare SNCF Caudéran/Mérignac.
Cependant, les transports ne sont pas l'unique domaine où un sérieux retard a été constaté.
La carence dans les investissements pour améliorer la qualité des chaussées et trottoirs, la vétusté des raccordements électriques aériens, les aménagements de carrefours et les pistes cyclabes, est flagrante. Ces domaines sont de la compétence de la Métropole. Ils sont orientés et décidés suite aux arbitrages pris dans les réunions de bureau où siègent les vice-présidents, en majorité maires des communes qui la composent.
Lors de ces réunions, les maires de ces communes, dont la plupart sont moins importantes, en population, que Caudéran, défendent les intérêts des électeurs de leurs administrés. Pour que Caudéran puisse rattraper les niveaux d'aménagements des autres quartiers bordelais, il est incontournable que son maire-adjoint puisse faire jeu égal avec les maires des communes qui le cernent. C'est pourquoi, au nom des Caudéranais, le Comité de quartier souhaite sa désignation au bureau de la Métropole.
Cette demande s'adresse à tous les candidats déclarés pour assumer les responsabilités municipales de 2020 à 2026.
A nous de les convaincre de redonner à cetrès grand quartier excentré la place qui lui revient
Le Comité